Prix d’une imprimante 3D

Il existe une vaste gamme de prix pour une imprimante 3d.

Le tarif d’une imprimante 3d pour les particuliers

Aujourd’hui, de nombreux fabricants ont conçus des machines 3d accessibles au grand public. Certes les capacités de ces appareils ne rivalisent pas avec les produits réalisés pour les professionnels, mais le prix d’une imprimante 3d est abordable. En début de gamme, il commence autour de quelque centaines d’ euros à quelque milliers. Ce type de machine limite la taille de l’objet autour de 15cmx15cmx15cm et le matériel utilisé pour concevoir les objets en 3D est en PLA ou en ABS. Pour les bricoleurs c’est un outil formidable permettant de concevoir et de réaliser des pièces en tout genre avec « les moyens du bord ». Le prix d’une impression 3D varie selon le matériau utilisé.

Prix d’une imprimante 3D pour les professionnels

Le tarif d’une imprimante 3d pour les professionnels se situe dans des budgets de 1 000 à 100 000€. A ce prix-là, lors de l’achat d’une imprimante 3D, il est impératif que le futur utilisateur ait bien cerné toutes les capacités possibles de la machine pour amortir le prix d’une imprimante 3D. Dans certains secteurs économiques, une machine classique professionnelle ne sera pas adaptée à l’activité de l’entreprise et le professionnel devra s’orienter vers des machines faîtes sur mesure avec un prix plus conséquent, l’imprimante professionnelle est le segment de marché qui aura la plus grande place dans l’économie numérique.

Les machines de production

Ce sont celles qui vont changer la façon dont les objets sont produits, dans ce cas le bilan économique se fera sur la notion de coût solution et non plus simplement de coût pièce, on diminue voir supprime les coûts d’outillage, on réduit considérablement le temps de mise sur le marché le fameux « Time to market », on diminue le coût des modification, on produit en juste à temps plus de stock, on libère le designer ou l’ingénieur d’un nombre incalculable de contraintes, on va produire des pièces complexes sans assemblages et les outillages correspondants, au final on va produire des produits de formes d’une grande complexité où une optimisation topologique sera calculée afin de n’utiliser de la matière que là où elle est utile comme le fait déjà la nature et sans ou très peu de déchets.