Impression 3d verre

Les imprimantes 3D se perfectionnent et ouvrent de nouveaux horizons. Tel est le cas de l’impression en 3D du verre. Au-delà des systèmes d’impression basés sur la fusion ou le frittage qui permettent la production de verre opaque, une nouvelle imprimante 3D verre utilise l’extrusion du verre pour maitriser la réfraction et la réflexion du verre.

L’extrusion du verre est une technique millénaire toujours utilisée par les artistes verriers. Le verre est fondu dans un creuset à une température variant entre 1 040 et 1 165 °C. Une buse chauffante en céramique permet le dépôt de la matière. L’impression se déroule à l’intérieur d’un four.

Il existe des marges de progressions d’abord dans l’unification des logiciels afin d’obtenir un contrôle optimal de la température des fours et du déplacement de la buse. Le second consistera à développer des systèmes d’alimentation de la buse, par exemple à air comprimé. Cela permettra d’augmenter la vitesse d’impression et sa précision.

Des difficultés doivent également être surmontées comme celle de l’agglomération du fil de verre accumulé sur la buse. Cela provoque des imprécisions dans l’alignement des couches de verre. Des études portent sur la géométrie de la buse et le recours à des revêtements ou des liquides pour limiter l’adhérence du verre.

L’impression 3D du verre peut déboucher sur de nombreuses applications notamment dans le domaine de l’aérospatiale au prix d’une maitrise des formes et de la transmission de la lumière par le verre.